Préservation et gestion du risque

Apprenez à protéger vos investissements

Protection des investisseurs

Au Canada, la fraude en matière d’investissement est une réalité, le savoir, c’est le pouvoir.

En savoir plus

Escroqueries et fraudes

Les escroqueries et les fraudes financières sont une triste. Sachez comment vous protéger.

En savoir plus

Assurance

L’assurance contribue à vous protéger et à protéger vos proches.

En savoir plus

Testament et planification successorale

Le plan successoral peut contenir un testament, des décisions relatives aux procurations, des directives sur les soins de santé et des choix quant aux legs.

En savoir plus

Lorsqu’il s’agit de vos finances, que pouvez-vous faire pour protéger votre argent si durement gagné contre les fraudeurs en matière d’investissement? Comment protéger votre actif le plus important, votre revenu, en cas de décès ou d’incapacité?

L’atténuation du risque, parfois appelée gestion du risque, est l’adoption de mesures en vue de réduire les effets défavorables. Votre protection, de même que celle de vos êtres chers et des autres que vous souhaitez aider, est un des objectifs courants de la gestion du risque financier.

Dans cette section, on explique comment préserver votre capital et minimiser les risques qui pourraient éroder vos avoirs. On y propose quatre stratégies pour gérer le risque financier : l’acceptation, l’évitement, la limitation et le transfert.

En prenant l’investissement comme exemple, voyons à quoi peut ressembler le recours à ces stratégies.

  • Acceptation du risque. Il s’agit d’une approche qui place le risque dans un horizon temporel ainsi que dans une zone de connaissances et de confort appropriés. Un investisseur de vingt ans comprend que le marché des actions peut être plus volatil que celui des obligations. Il est prêt à accepter le risque de volatilité en sachant que l’horizon temporel est assez long pour qu’il recouvre les pertes qu’il pourrait subir en raison des fluctuations à la hausse ou à la baisse du marché. Cette stratégie est un choix courant si les avantages, comme l’épargne pour la retraite, l’emportent sur le coût d’autres options de gestion du risque qui peut empêcher d’obtenir de tels rendements à long terme.
  • Évitement du risque. Il s’agit d’une mesure qui évite toute exposition au risque, quel qu’il soit. Un investisseur de vingt ans conserve ses économies dans un compte d’épargne à faible taux d’intérêt et évite ainsi tout risque, plutôt que d’investir dans le marché boursier malgré un horizon de placement à long terme. Cette stratégie convient aux personnes qui trouvent que les hauts et les bas à court terme du marché boursier sont trop stressants.
  • Limitation du risque. Cette stratégie accepte un certain niveau de risque, mais évite les niveaux de risque élevés. Un investisseur de vingt ans investit dans un portefeuille équilibré de fonds communs de placement qui peut être composé d’actions de nombreux secteurs, d’obligations et de CPG. Il comprend que si une partie de son portefeuille sous-performe, l’autre peut surperformer, ce qui lui procure un taux de rendement global moyen. Cela convient aux personnes qui ne cherchent peut-être pas le meilleur rendement à long terme et qui préfèrent un bon rendement avec une approche équilibrée aux fluctuations du marché.
  • Transfert du risque. Il s’agit d’une stratégie qui transfère la gestion du risque à une tierce partie consentante. Une personne peut avoir recours à un conseiller financier parce qu’elle n’est pas convaincue de comprendre suffisamment le secteur de l’investissement pour prendre des décisions de placement éclairées et bien fondées.