Faire affaire avec un conseiller

Financial adviser a coupleVérifier l’inscription et faire affaire avec un conseiller

Bon nombre de Manitobains choisissent de faire affaire avec un conseiller financier inscrit pour les aider à atteindre leurs objectifs financiers. Que vous fassiez appel à un conseiller ou voliez de vos propres ailes, le choix dépend largement de votre situation financière unique.

Choisir un conseiller

Si vous souhaitez faire appel à un conseiller financier, mais que vous ne savez pas par où commencer, suivez ces quelques étapes :

1.  Obtenez des recommandations auprès des membres de la famille et des amis.

S’il s’agit d’une personne avec laquelle ils ont obtenu du succès, vous comprendrez mieux qui est le conseiller et quels services il peut offrir.

2.  Faites vos devoirs!

Vérifiez si le conseiller recommandé est dûment inscrit pour exercer au Manitoba ou s’il a fait l’objet de sanctions disciplinaires à l’aide du Moteur de recherche national de renseignement sur l’inscription proposé par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières.

3.  Ayez une entrevue en personne avec au moins deux ou trois conseillers inscrits.

Préparez vos questions de manière à comparer des pommes avec des pommes. Voici quelques questions essentielles :

  • Quelles sont votre formation et votre expérience professionnelle?
  • Depuis combien de temps travaillez-vous pour votre employeur actuel et depuis combien de temps votre employeur est-il actif?
  • Comment êtes-vous rémunéré?
  • Quels produits et services êtes-vous en mesure d’offrir?
  • Comment prenez-vous les décisions de placement pour chacun de vos clients?
  • Comment entendez-vous m’aider à atteindre mes objectifs?
  • À quelle fréquence souhaitez-vous rencontrer vos clients ou les tenir au courant?
  • Avez-vous déjà fait l’objet de sanctions disciplinaires de la part d’un organisme de réglementation et êtes-vous présentement sous enquête par un tel organisme?

Après la rencontre avec chaque conseiller, posez-vous les questions suivantes :

  • Êtes-vous à l’aise avec ce conseiller?
  • A-t-il répondu à vos questions de manière à ce que vous compreniez ce qu’il dit?
  • Vous procurera-t-il le niveau de service auquel vous vous attendez?

Conseil : Les personnes ayant des comptes de placement modestes devraient s’attendre à rencontrer leur conseiller une fois par année. 

Celles qui détiennent un portefeuille important devraient s’attendre à des rencontres plus fréquentes.

  • Offre-t-il des produits qui, selon vous, conviendraient bien à votre portefeuille de placement?
  • Croyez-vous qu’il sera en mesure de vous procurer le niveau d’aide et d’accompagnement qui vous permettra d’atteindre vos objectifs financiers?

Si c’est le cas, tant mieux. Sinon, vous devriez poursuivre vos rencontres avec d’autres conseillers avant de prendre une décision.

Le rapport que vous entretenez avec votre conseiller est très personnel. Il est donc très important que vous soyez à l’aise de travailler ensemble.

Travailler avec un conseiller

Une fois que vous aurez choisi un conseiller, ce dernier commencera à travailler avec vous afin de bien comprendre votre situation financière courante et d’établir vos besoins financiers à court terme et quelques objectifs à long terme que vous souhaiteriez atteindre. Pour cela, il vous demandera de remplir un formulaire de connaissance du client, qui porte sur les renseignements suivants :

  • Âge et personnes à charge
  • Revenu annuel, impôts et dépenses mensuelles
  • Objectifs financiers, tolérance au risque et style/préférences de placement (p. ex. : avec ou sans intervention de votre part)
  • Valeur nette globale estimative (c.-à-d. revenu et actifs moins dépenses et passifs)
  • Connaissance, expérience et intérêts en matière de placement.

Il est important que vous répondiez le plus honnêtement possible, même si vous n’avez pas de réponses précises. Ces renseignements aideront votre conseiller à vous faire des recommandations qui conviennent à votre situation. Certaines personnes surestiment ou sous-estiment leurs connaissances en finance. Aussi, essayez d’être honnête et réaliste quant à ce que vous savez et ne savez pas.

Si votre situation financière devait changer de manière significative, informez-en votre conseiller de sorte qu’il procède à une révision et vous fasse des recommandations appropriées. Parmi les facteurs de changements importants, il y a la promotion à un poste mieux rémunéré, la perte d’un emploi, la naissance d’un enfant et le changement d’état civil.

Pour en savoir plus sur le choix des conseillers financiers, consultez la fiche d’information de la Commission des valeurs mobilières du Manitoba intitulée Questions à poser lorsque vous choisissez un conseiller financier.